Browsed by
Tag: aide

5 outils pour se libérer du stress rapidement

5 outils pour se libérer du stress rapidement

Le stress peut être très présent dans notre quotidien, notamment dans des situations professionnelles. Parler en public, se sentir surmené, ou devoir faire face à un imprévu de dernière minute, sont des situations qui peuvent nous faire perdre nos moyens.
Pour vous donner une idée de ce que cela peut représenter (1):

  • 9 cadres sur 10 se déclarent plus stressés aujourd’hui qu’il y a 10 ans
  • Le stress touche 4 salariés sur 10
  • 72 % des salariés souffrent de stress
  • La surcharge de travail arrive en tête des facteurs de stress pour 64 % des cadres français

C’est pourquoi j’aimerais dans cet article vous proposer 5 outils rapides pour soulager le stress que l’on peut ressentir.

Qu’est ce que le stress?

Selon Psychologies magazine (2), le stress peut se définir comme:
“Initialement, le stress a été défini comme une réponse physiologique de l’organisme à une situation épuisante, dangereuse ou angoissante. Cette notion a été ultérieurement étendue à tout état de perturbation provoqué par la confrontation avec un danger, une menace physique ou psychique, un environnement difficile.”

Pourquoi est-ce mauvais?

Le stress est une réaction naturelle et instinctive de protection et de survie. Seulement, si elle est vécue de façon prolongée et répétée, cela peut créer plusieurs troubles dans le corps.
Voici quelques exemples des effets (3):

  • hypertension artérielle
  • système immunitaire affaibli
  • problèmes de mémoire
  • problèmes cardiaques
  • vieillissement et mort des cellules
  • insomnies
  • cancer
  • diabète
  • épuisement

 

Comment se soulager?

Si possible, prenez une pause, allez aux toilettes, ou sortez un instant afin d’être tranquille pour mettre en pratique ces quelques outils. Si cela n’est pas possible, il y en a certaines que vous pouvez faire rapidement sur place.

 

Méditation express

Sentez chaque millimètre de vos pieds en contact avec le sol. Vos pieds se font de plus en plus lourd sur ce sol.
Inspirez profondément et faites circuler l’air inspiré dans tout votre corps.
Imaginez que vous inspirez tout le meilleur autour de vous et imaginez que vous expirez tout ce qui vous encombre.
Si vous êtes plutôt visuels, vous pouvez visualiser que cet air inspiré est d’un blanc très pur et qu’il remplit chaque partie de votre corps pour y amener la paix. Puis que vous expirez un air noir qui se dissout dans l’atmosphère.
Vous êtes à présent rempli de lumière blanche, de paix et sérénité.

 

Expirer ce qui encombre

Inspirez profondément, prononcez le son “A” sur l’expiration et expirez jusqu’à vider vos poumons. A répéter 3 fois.
Vous pouvez l’accompagner d’un mouvement d’épaules (épaule droite vers l’avant, puis épaule gauche) et de balancier des bras pour augmenter la sensation de détente.

 

Formuler l’état souhaité

Les affirmations positives sont une très bonne aide pour palier aux peurs et aux doutes. Cela permet également de couper le dialogue incessant de la petite voix dans notre tête qui tente parfois de nous saboter.
Répétez autant que nécessaire des phrases positives et encourageantes.

ex: “Tout va parfaitement bien”, “je suis serein(e)”, “je suis en paix”, “je suis capable”

 

Respirer par le ventre

La respiration abdominale est une respiration instinctive. Tous les bébés et jeunes enfants respirent par le ventre, puis cela se perd en grandissant. Ce type de respiration crée la détente, dénoue les boules au ventre et nous permet d’emmagasiner beaucoup plus d’air à chaque inspiration. Pour cela, inspirez en gonflant votre ventre, puis expirez en le vidant le plus possible.
Focalisez votre attention sur le cycle de votre respiration.

 

Faire un tour au vert

Prenez un temps pour vous, allez dans un endroit qui vous ressource, de préférence près d’éléments naturels. Même si cet instant est court, cette mise en mouvement vous permettra de refaire circuler l’énergie dans votre corps et de reprendre des forces.
ex: balader dans un parc, manger au bord de l’eau

 

 

Pratiquez le ou les outils avec lesquels vous vous sentez le plus en accord. Plus vous l’utilisez, plus vous serez à même de gérer la montée de stress et stimuler la détente.
Dans cet article, j’ai choisi d’aborder des outils rapides et pratiques pour pallier aux symptômes. Dans un prochain article, j’aborderai les causes possibles ainsi que quelques clés de compréhension pour être moins touché par le stress. 🙂

 

 

Sources:

(1) Chiffres:

http://www.institutdegestiondustress.com/chiffres.php

https://www.chambre-syndicale-sophrologie.fr/la-sophrologie/les-francais-et-le-stress/

(2) Définition:

http://www.psychologies.com/Dico-Psycho/Stress

(3) Impact sur la santé:

http://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/DossierComplexe.aspx?doc=impact-stress-sante

Emotion, mon amie … Exprime-toi !

Emotion, mon amie … Exprime-toi !

Au cœur de nos vies, l’expression ajustée de nos émotions est une compétence fondamentale qui favorise notre bien-être et notre aisance relationnelle, elle participe à ce que certains auteurs ont nommé  l’Intelligence Emotionnelle [i].

L’expression juste

Dans l’article de Chloé en décembre dernier, nous avons découvert que, pour « Trouver les bons mots pour le dire », il est utile et important de faire usage des principes de la Communication Non Violente :

  • décrire sans jugement ce qui déclenche l’émotion,
  • exprimer les ressentis réels authentiques et sincères, en privilégiant la formule ‘je me sens…’,
  • exprimer les besoins qui motivent les émotions,
  • proposer des solutions.

Pour vous familiariser à l’expression sincère de vos émotions commencez simplement par observer vos comportements ou vos automatismes dans les situations professionnelles ou personnelles qui engendrent des émotions chez vous.

Vous pouvez, dans un premier temps, répondre spontanément à ces questions :

  • Quelles émotions ai-je du mal à exprimer ?
  • Quelles sont celles dont j’aime témoigner ?
  • Quelles sont les émotions fréquemment vécues dans mon contexte familial ou amical ?
  • Avec qui puis-je parler en toute confiance lorsque je me sens moins bien ?

Pour continuer votre observation, passez maintenant à l’écriture…

… Et tenez un journal de bord des situations émotionnelles que vous vivez et prenez le temps de décrire :

  • Quel est le contexte, quels sont les faits qui déclenchent l’émotion ?
  • Que se passe-t-il en moi dans cette situation ? Quelles émotions me traversent concrètement et précisément – attention une émotion peut en cacher une autre !
  • Qu’est ce qui est important pour moi ? Quelles sont mes attentes ?

Beaucoup de recherches scientifiques attestent et étudient encore l’effet du travail d’écriture sur la clarification du vécu, sur le processus de résolution de problèmes, sur le discernement et le recul. [ii]

L’émotion  a une « vocation » à être communiquée

Selon les études du psychologue Bernard Rimé, quand une personne éprouve une émotion, elle la partage dans 80 % des cas au moins avec une personne, impliquée ou non, dans la situation émotionnelle.[iii] C’est pourquoi sans doute tant de “secrets” sont un jour finalement dévoilés !

Lorsque nous « racontons » nos émotions, nous tissons des liens avec ceux qui nous écoutent sincèrement ; nous leur donnons des informations qui leur offrent la possibilité :

  • d’anticiper ou de répondre à nos attentes,
  • de nous aider à reconsidérer la situation,
  • de nous fournir une aide concrète ou de nous conseiller.

Notre expression juste et sincère ouvre ainsi un espace de partage et de communication et favorise le développement et l’aisance des relations interpersonnelles.

Émotion, mon amie… Je te comprends… Exprime-toi !

 

[i] P. Salovey et J.D. Mayer, (1990),  ‘Emotionnal intelligence’, dans Imagination, Cognition and Personnality, 9, 185-211,

[ii] A.Piolat et R. Bannour, (2011), https://www.researchgate.net/publication/234115546_Les_effets_de_l’ecriture_expressive_sur_la_sante_physique_et_psychologique_des_redacteurs_un_bilan_des_perspectives_de_recherches

[iii] B. Rimé, (2005), Le partage social des émotions, Paris, PUF

 

 

 

 

2017: To be or not to be?

2017: To be or not to be?

kaboompics-com_opened-book

Chaque début d’année représente le renouveau, un instant d’ouverture où tout est possible pour soi et les autres. C’est d’autant plus le cas que cette année 2017 représente en numérologie, l’année numéro 1, soit le début d’un nouveau cycle.

C’est donc l’occasion de se demander, tel notre ami Shakespeare: To be or not to be? En d’autres mots, pour cette année, qu’est ce que je choisis d’être et qu’est ce que j’évite d’être?

En effet, qui dit nouvelle année, dit souvent nouvelles résolutions. Seulement, le terme de résolution me semble un peu irrémédiable et sujet à culpabilité si on ne respecte pas le contrat. Aussi, je préfère me demander quelles sont les initiatives que je pourrais prendre pour répondre à mes désirs ou mes envies pour moi-même? Qui est la personne que je souhaite être et comment m’en rapprocher?

Je vous propose de nous concentrer sur une liste de 15 propositions qui nous font du bien et qui pourraient nous aider à répondre à ces questions ! Sélectionnez celles qui parlent le plus à votre coeur. Et quoi de mieux qu’un moment de plaisir pour s’y tenir ?

 

 

  • Le rituel de la méditation
    Avec Laurent ou Dariu, prenons régulièrement au moins 5 minutes pour nous reconnecter à nous-même.

 

  • Les fameux 3 kifs par jour de Florence Servan Schreiber
    Faisons la liste des 3 meilleurs moments de la journée (Il peut, bien sûr, y en avoir plus !). Cela nous permet de voir le verre à moitié plein 🙂

 

  • La liste de ce que l’on souhaite garder (et développer) en 2017…et ce qu’on laisse à 2016!
    Que ce soit par la pensée ou par écrit, faire ce bilan permet d’acter le tri dans le corps et la tête.

 

  • La célébration des réussites
    Célébrons chacun des pas réalisés vers ce que l’on souhaite être. La célébration peut se faire d’une infinité de façons. Marquer l’instant permet d’enregistrer dans chacune de nos cellules que c’est ce que nous souhaitons adopter à partir de maintenant. Par exemple: Je m’offre un moment dans un salon de thé avec ma pâtisserie préférée!

 

  • Le début d’une activité artistique qui nous attire
    L’art est souvent décrit comme étant un moyen pour notre âme de s’exprimer. Laissons lui un peu plus la parole 🙂

 

  • L’écriture d’un cahier de gratitude
    Répertorier tout ce pourquoi nous sommes reconnaissant à la vie. Se remercier soi et tout ce qui nous entoure pour ce que nous avons aujourd’hui. “La gratitude participerait activement à la bonne santé émotionnelle de ceux qui en font un usage régulier. Renforçant les liens sociaux, la gratitude affaiblit aussi les émotions négatives et procure un sentiment de bien-être durable” (In Psychology Today – mars 2006).

 

  • Le don d’amour
    Donner à soi et/ou aux autres de la manière qui nous parle le plus: du temps, de l’affection, de l’argent, du savoir-faire, etc. Vous verrez, plus nous donnons avec le coeur, plus nous recevons!

 

  • Le lâcher-prise: “Tout ce à quoi on résiste, persiste!”
    S’autoriser à ressentir nos émotions, nos peurs, ou nos doutes sans les craindre. Les accepter permet de s’en libérer plus facilement. Comme le conseille Deborah King à ses patients: “J’accepte et je traverse”.

 

  • L’expression de nos besoins
    Exprimer ses besoins pour être encore plus en accord avec moi-même et les autres. Quelques pistes ici pour savoir comment faire.

 

  • L’attention au moment présent
    Se focaliser sur notre respiration, sur le goût et la texture des aliments peuvent être des exemples, afin de mieux apprécier l’instant. Dans ce présent, nous ne sommes ni dans l’angoisse d’un moment futur, ni dans la nostalgie d’un passé.
    (Pour plus de détails, cliquez ici)

 

  • Une activité pour soi
    Aller au cinéma, faire une balade, se faire masser, s’offrir un livre, dessiner,… Pratiquer une activité qui favorise la détente en tête à tête avec nous-même.

 

  • Les affirmations positives de Louise Hay
    Comme un moyen de dire à notre inconscient que tout est possible. Tout ce que nous souhaitons pour nous, il est possible de l’intégrer en répétant ces affirmations. Par exemple: Je suis capable de réaliser mes rêves.
    (en savoir plus)

 

  • “Je m’aime”
    On lâche du lest, on arrête de se flageller ! J’accepte les compliments et je m’en fais régulièrement. En 2017, on s’aime et on s’approuve tel que l’on est !
    (ici un exercice pour se reconnecter à son corps avec amour)

 

  • La pratique de Ho’oponopono
    Le mantra “Je suis désolé, je te demande pardon, je te remercie, et je t’aime”. Pour se pardonner de ce que nous avons pu faire ou dire dans le passé, et se défaire de la culpabilité.
    (en savoir plus)

 

  • Le sourire !
    Sourire en se regardant dans la glace, sourire à quelqu’un qui nous tient la porte, ou sourire à la boulangère qui nous rend la monnaie.

 

  • Suivre psychologiques ! 🙂

 

Belle année à vous!