Cédric devrait il toujours s’écouter ?

Cédric devrait il toujours s’écouter ?

Dans cet article nous vous présentons une méthode appartenant à la famille des TCC, où la raison devient l’alliée des émotions dans la quête du bien être. Surprenant alors que ces deux concepts sont très souvent mis à dos à dos.

A l’annonce des résultats du Bac, Cédric ne se voit pas dans la liste des admis. Une déception naturelle s’empare de lui “Je n’ai pas réussi à obtenir mon bac, j’aurais dû travailler un peu plus…” se dit il tout attristé.

Ce constat est tout à fait raisonnable et pourrait lui servir de base pour changer. Cédric ne se contentera malheureusement pas de ces propos et commencera à extrapoler : “Je suis nul, je suis  incapable de réussir quoique ce soit ! “. Des sensations désagréables commencent à l’envahir, s’amplifient tandis que de plus en plus de propos négatifs lui passent par la tête. Son été aura été gâché, ne voulant plus voir personne. Heureusement, ses parents ayant lu cet article, ils pourront l’aider à sortir du cercle vicieux formé par ses pensées négatives et Cédric réussira finalement son bac l’année suivante !

Car son mal être vient d’un raisonnement faux. Partant d’un constat probablement véridique, son échec à obtenir le bac et son manque de travail, il généralise ce fait en émettant un jugement de valeur absolu sur sa personne : “Je suis nul”. Comme si cet épisode retirait toutes ses autres qualités et que le fait d’avoir raté son bac allait le marquer d’une trace indélébile. Son discours irrationnel est la cause de son profond mal être.

L’idée que des pensées irrationnelles puissent être la source de mal être a été théorisé et popularisée par Albert Ellis, un des pères des Thérapies Cognitivo comportementales (TCC). Il est considéré comme un des psychologues les plus influents par les thérapeutes Nord-Américains. Le principe de sa méthode, appelée thérapie rationnelle-émotive vise à apprendre au patient à identifier ses discours irrationnels afin de les substituer et aller mieux.

Alors Cédric devrait il s’écouter ? Tout dépend de ce qu’on entend par là. Cédric a dû prendre conscience de son discours négatif pour le transformer. Par contre, il n’a pas eu à prendre pour argent comptant ce discours négatif.

Voilà quelques pistes à explorer pour aller mieux et transformer ces fameux discours irrationnels :

  • Prenez garde aux pensées absolues et aux jugement de valeur. “Je n’ai pas eu mon bac’” est un fait. “Je ne vaux rien” est un jugement de valeur et une fausse généralisation. Quand vous détectez de tels discours, cherchez des contre-exemples. Par exemple si vous vous entendez dire “je ne suis pas intéressant”, rappelez vous de la fois où vous avez menez une conversation profonde avec une personne: vous étiez intéressant et le discours négatif est donc faux.
  • Une fois ces discours négatifs détectés vous pouvez aussi vous concentrer sur des questions centrées sur le changement : Comment faire pour être plus intéressant ? Comment faire pour réussir mon bac l’année prochaine ?
  • Si vous allez mal, allez en parler à quelqu’un, un ami ou un proche. En effet nous sommes rarement lucides quand nous allons mal. Prenez conscience que ce que vous pensez à ces moments là n’est pas la vérité et que vous penserez différemment un peu plus tard. Cela vous aidera à accepter le discours de votre ami qui, vous le verrez, essaie souvent de vous faire relativiser ces discours irrationnels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *