Archives de
Étiquette : positif

Comment être mieux dans ses baskets? #2 La gratitude

Comment être mieux dans ses baskets? #2 La gratitude

Il y a deux semaines, je vous parlais de l’ancrage comme un moyen d’être mieux dans ses baskets. Cette semaine pour le deuxième volet de la série, je souhaite vous parler de la gratitude. Idéale pour se sentir mieux dans son corps, dans sa tête et dans sa vie, elle aide à voir sa vie sous le meilleur angle.
Ce terme peut paraître surfait, mièvre ou “gnangnan”, mais vous verrez que l’appliquer sincèrement fait des miracles!

La gratitude, c’est quoi?

La gratitude consiste à se sentir reconnaissant pour ce que l’on a, ce que l’on vit, ce qui nous entoure. C’est adopter un regard plus positif sur sa vie, en se concentrant sur nos chances et non pas ce qu’il nous manque.

Il arrive à tout le monde d’avoir des moments de doute ou des difficultés, ils sont là, mais à côté il y a aussi tout plein de choses merveilleuses qui demandent à être remarquées. Cela peut être un beau paysage, un bon café, un repas entre amis ou juste le fait d’être en bonne santé avec un toit sur la tête.

Reconnaissant envers qui?

A qui ou ce que vous souhaitez! A vous-même, à votre famille, à la vie, à la nature, à ce en quoi vous croyez,…

Quels sont les bénéfices?

Les bénéfices notés lors d’études sur le sujet sont larges. Voici les principaux:

  • Une meilleure santé
  • Un meilleur sommeil
  • Une meilleure acceptation et estime de soi
  • Une meilleure relation aux autres
  • Plus de détermination
  • Plus de performance
  • Moins de risques de dépression
  • Moins de stress
  • Moins d’envie ou de comparaison aux autres

Et c’est un cercle vertueux! Plus on relève ce pourquoi nous ressentons de la gratitude, plus nous trouvons de raisons de ressentir cette gratitude.

Comment faire?

Voici quelques pistes pour commencer:

  • En prenant un instant pour vous recentrer et faire un inventaire de vos sources de joie
  • En prenant conscience des petits ou grands cadeaux que vous vivez ou en repensant à leur source
    ex: “c’est grâce à mon ami que j’ai rencontré mon mari”, ou “c’est en randonnée que j’ai rencontré mon futur employeur… quelle chance!”
  • En vous concentrant sur ce que vous avez déjà, pour se défaire de la course à la consommation de tout, ou de l’idée que l’herbe est plus verte ailleurs
  • En acceptant un don extérieur (une aide, un compliment,…) et être content de recevoir de l’autre

Exercice

Pendant au moins 21 jours (il est dit qu’une habitude s’installe durablement après 21 jours de pratique), le matin ou le soir, prenez 5 minutes pour écrire ce pourquoi vous ressentez de la gratitude!

Aujourd’hui, je ressens de la gratitude parce qu’il fait beau et cela me met de bonne humeur! 🙂

Et vous?

 

Sources

http://www.psychologies.com/Moi/Moi-et-les-autres/Relationnel/Articles-et-Dossiers/Dire-merci/La-gratitude-ca-fait-du-bien

http://www.psychologies.com/Moi/Se-connaitre/Comportement/Articles-et-Dossiers/Adoptez-la-gratitude-attitude

Le verre à moitié vide ou à moitié plein? Le pouvoir des mots

Le verre à moitié vide ou à moitié plein? Le pouvoir des mots

smily-coffee

Il y a quelques semaines j’écrivais sur les affirmations positives comme outil de changement en douceur. Que diriez-vous, cette semaine, de prêter attention aux mots qui vous traversent?

Être attentif aux pensées et aux mots que nous employons, nous permet de changer notre perception de nous-même ou de ce que nous vivons. Et donc, être acteur de notre bien-être.

Pour vous faire une idée:

  • Nous prononçons environ 16 000 mots par jour (1)
  • Nous produisons 60 000 pensées par jour
  • 95% de ces pensées sont identiques à celles de la veille
  • Et 80% sont négatives (2)

Imaginez! Que l’on voie le verre à moitié vide ou à moitié plein, ces mots entendus et pensés à longueur de journée, peuvent avoir un impact énorme sur notre inconscient et notre corps.

L’impact des mots sur la santé physique et mentale

Une étude américaine (3) a récemment indiqué que les mots positifs ou négatifs ont le pouvoir d’influencer les gènes qui régulent le stress physique et émotionnel dans notre corps. Les mots « négatifs », selon moi, sont des mots qui nous minimisent, nous dénigrent ou nous jugent sévèrement. A l’inverse, je considère les mots « positifs » comme des mots bienveillants qui nous encouragent et nous félicitent de façon constructive.

Voici les effets lorsque nous utilisons des mots négatifs:

  • Diffusion des hormones du stress (cortisol, adrénaline, ocytocine,…) dans notre système
  • Obstruction au bon fonctionnement des centres logiques et de raisonnement
  • Développement d’émotions comme la suspicion et le doute
  • Émergence de problèmes de santé

La colère par exemple, entraîne une hausse de la pression sanguine, une augmentation du stress, de l’anxiété et des migraines. Un crise de colère de 5 minutes peut induire un tel niveau de stress que cela peut réduire l’activité du système immunitaire pour plus de 6h et mener vers des problèmes de santé plus importants tels que des crises cardiaques. (4)

« Le cerveau traite les mots comme les sensations physiques. Une insulte est ressentie de la même façon qu’une gifle.” Nouvel Inconscient, Lionel Naccache (5)

Voici les effets qui apparaissent lorsque nous utilisons des mots positifs:

  • Amélioration du fonctionnement du cerveau et des raisonnements
  • Stimulation de la motivation, transformation des intentions en actes
  • Perception du bon chez soi et les autres
  • Augmentation du sentiment de bonheur et de bien-être

De plus, les Hommes étant des êtres empathiques et les émotions étant contagieuses, l’impact sur ceux qui nous entourent est constant. Ainsi, nos relations aux autres peuvent également influencer notre santé physique et mentale: expression corporelle, posture, ton, vocabulaire et mentalité se synchronisent (4).

Alors que choisissez-vous?

Si vous souhaitez utiliser plus de positif, prenez un temps pour observer ces pensées et ces paroles qui vous traversent.

1-Evitez:
  • Ce qui vous dévalorise: “Je suis nulle”, “bête”, et autres
  • Ce qui vous minimise: “Je ne suis pas assez jolie”, “Je ne suis jamais écoutée”, “J’ai réalisé un petit projet”, « Je n’ai rien fait aujourd’hui »,…

Quel intérêt avez-vous à vous flageller? Cela vous rend-t-il meilleur?

2- Créez plutôt vos habitudes, vos rituels pour voir le verre à moitié plein!

Par exemple:

  • Pensez ou écrivez au moment du coucher vos 3 meilleurs moments de la journée (6)
  • Remplacez les phrases à éviter ci-dessus par des phrases positives (ex: Je suis intelligente, Je suis drôle, Je suis capable de tout faire,…)
  • Nommez au moins 5 qualités que vous possédez ou demandez à votre entourage quelles sont vos plus grandes qualités selon eux
  • Acceptez les compliments que l’on vous fait!
  • Félicitez-vous pour ce que vous avez pu réaliser, les grandes comme les petites choses
  • Créez un carnet de gratitude et listez régulièrement ce pour quoi vous êtes reconnaissant dans votre vie
  • Donnez au moins une chose chaque jour (un sourire, un mot, une pièce, un regard,…)

Cela vous permettra de voir le positif dans votre vie, d’éprouver davantage d’estime et de satisfaction personnelle.

« Sois attentif au mot, le verbe est créateur” Dialogue avec l’ange, Gitta Mallasz (7)
3- Usez d’autodérision et relativisez!

“La carte n’est pas le territoire”! La représentation que nous nous faisons de la réalité n’appartient qu’à nous. Elle n’est pas la restitution exacte de ce qui a pu arriver. Elle réside dans notre interprétation, filtrée par nos convictions, notre histoire personnelle, ou nos valeurs. Pour un même événement, il existe une multitude d’interprétations et de représentations possibles (8). Il s’agit donc de prendre du recul et voir ce qui nous arrive sous un autre angle!

Les mots ont le pouvoir de changer notre perception de la réalité, autant nous en servir pour créer ce qui nous fait du bien… 🙂

Sources:

(1) Le nombre de mots prononcés par jour

(2) Marci Shimoff, Heureux sans raison (2009) et  Le bonheur s’apprend (2011)

(3) Les mots restructurent le cerveau

(4) Les mots négatifs et la santé

(5) Lionel Naccache,  Nouvel Inconscient (2009)

(6) Florence Servan- Schreiber, 3 Kifs par jours (2014)

(7) Gitta Mallasz, Dialogue avec l’ange (1994)

(8) Anthony Robbins, Pouvoir illimité (2008)